Laurent BLANC

Né le 19 Novembre 1965 à Alès, il a été formé à Montpellier de 1980 à 1983 puis intègre l'équipe Pro. Il est resté jusqu'en 1991 soit 273 matchs pour 84 buts. Mais à cette époque, il jouait milieu offensif ! Il a participé à la montée de Montpellier en 1987 et a gagné la coupe de France de Foot en 1990. Ensuite, il part une saison pour le Calcio Italien à Naples avant de revenir à Nîmes, Saint Etienne, puis Auxerre (doublé Coupe/Championnat en 1996). Une nouvelle fois, il repart à l'étranger, au Barça, pour une saison. Nouveau retour en France avec l'OM de Roland COURBIS, où il a passé deux saisons (une défaite en finale de la coupe UEFA en 1999). Recruté ensuite par l'Inter Milan (2 saisons), il a fini sa carrière de joueur en 1993 à Manchester United avec un titre de Champion d'Angleterre. Le foot permet de visiter des pays et Laurent en a bien profité !
En équipe de France, il a remporté l'Euro Espoir 88. Il a connu sa première sélection chez les Bleus en 1989, appelé par Michel PLATINI, sélectionneur de l'époque. Il a connu "le catastrophique" avec l'EURO 92 puis les éliminatoires de la coupe du monde 94 et ce fameux match contre la Bulgarie au Parc des Princes. Mais également "l'exceptionnel" avec la victoire de la coupe du Monde 98 et celle de l'Euro 2000.
Son parcours fut très atypique, avec pas moins de 9 clubs en 20 ans de carrière.
Aujourd'hui, il a choisi de devenir entraineur de Foot. Une expérience plutôt réussie à Bordeaux avec un titre de champion de France de Ligue 1 et une aventure tumultueuse de sélectionneur de l'équipe de France qui vient de prendre fin.

Son avenir s'inscrit dans la continuité car même si souhaite prendre un peu de recul, au moins une demie saison sans doute, le métier d'entraineur lui plait et une longue carrière s'offre à lui. Partira-il vers l'Angleterre où son passage par Manchester l'avait fortement marqué ? Si une opportunité se présente cet hiver, il ira peut-être, sinon ce sera pour 2013/2014. A moins qu'un grand club Français se présente. Et il n'y en a pas beaucoup. A suivre.