Frédéric Thiriez, président de la Ligue professionnelle de Football (LFP), s'est exprimé dans le Parisien sur l'arrivée de Z. Ibrahimovic. Et c'est sans détour !

                                                            F

Frédéric Thiriez, qui ne parle pas beaucoup hors "présentation officielle", a choisi de s'exprimer sur l'arrivée de Z.I. et en profite pour en égratigner certains. Il n'hésite jamais à défendre quand il le faut son sport : " C'est une super bonne nouvelle pour tout le monde, pour le PSG évidemment, mais aussi pour le foot français en général et le championnat de Ligue 1 en particulier, qui va se trouver tiré vers le haut en terme d'audience, d'affluence et d'image. C'est également une bonne nouvelle pour le rayonnement de la France à l'international et pour les finances publiques. Il ne faut pas oublier que si Ibrahimovic est payé 12 M€ nets d'impôts par an, ça signifie que l'état va percevoir dans le même temps 12 M€ d'impots".

F. Thiriez s'en prend aux politiques : "J'ai du mal à comprendre certaines réactions de nos élites, notamment de politiciens, qui font la fine bouche en donnant l'air de regretter l'arrivée d'Ibrahimovic. (...) J'en ai assez que l'on parle toujours du caractère indécent ou choquant des rémunérations dans le football sans regarder ce qu'il se passe ailleurs. Pourquoi toujours cibler le football qui n'a pas les sportifs les mieux payés au monde ?"

Il insiste en s'apuiyant sur des faits : "Sur les cinq sportifs les mieux payés au monde il n'y a pas un seul footballeur. En golf, Tiger Woods gagne 53 M€ par an. Derrière on trouve des basketteurs NBA et Federer, un tennisman. En France il y aussi des comédiens, des metteurs en scènes et des chanteurs qui gagnent beaucoup plus que cela. Est-ce que le ministre de la Culture proteste quand Dany Boon gagne 26 M€ sur un film ? Non, parce que c'est de l'argent honnêtement gagné et qu'il fait honneur à la France. (...) Refuser la notion d'argent dans le sport professionnel est une preuve d'immaturité de notre pays." 

Et pour finir : "Le football a justifié 622 millions d'euros d'impôts et de charges lors du précédent exercice fiscal. Et à l'inverse d'autres sportifs individuels, les footballeurs ne pouvaient déménager en Suisse pour protéger leurs revenus" !

Merci Monsieur Thiriez !!